Pourquoi mon enduit cloque ?

Difficile de répondre à cette question, car les causes possibles d’un enduit qui cloque ou bulle, peuvent être nombreuses. En tout cas, le facteur le plus courant reste le problème de l’humidité. On peut même dire qu’au moins 95 % des désordres dans le bâtiment sont dus à l’humidité. Mais d’autres phénomènes peuvent expliquer pourquoi un enduit cloque. Explications.

Qu’est-ce que le bullage sur un enduit ?

 

Un enduit qui cloque, est un fait complexe observé au niveau de l’enduit ou de la peinture : des bulles se forment au moment de l’application des produits. Il est parfois nécessaire de réaliser de nombreux passage de lame à enduire, pour en venir à bout.

On ne sait pas toujours pourquoi ce phénomène se produit. Est-ce dû à une trop forte présence d’eau ? Est-ce que l’applicateur a laissé l’enduit reposer assez de temps ? Cela peut être assez frustrant de ne pas savoir exactement pourquoi ces bulles apparaissent sur son enduit. Des précautions sont à prendre pour éviter au maximum que cela arrive. Le risque avec un enduit qui cloque ? Celui-ci est principalement d’ordre esthétique.

 

L’humidité : cause majeur d’un enduit qui cloque

 

L’humidité reste la cause la plus courante d’un enduit qui cloque, c’est certain. Celle-ci peut être causée par exemple par un problème d’infiltration d’eau dans les murs, provenant de l’extérieur. L’eau aura évidemment besoin de ressortir quelque part à un moment donné, ce qui va faire cloquer le produit de recouvrement d’une surface, inévitablement.

Autre possibilité, toujours liée à l’humidité : une mise en peinture trop rapide après l’application d’un enduit sur une surface. Si le temps de séchage n’est pas respecté et que la pièce subit un épisode de chaleur, voici le risque encouru : l’eau enfermée sous la peinture va très probablement se transformer en vapeur d’eau et donc, déclencher des cloques. Attention à bien laisser sécher l’enduit !

 

Attention aussi au procédé d’application de l’enduit qui peut favoriser les cloques

 

L’apparition de cloque sur un  enduit peut aussi provenir du procédé d’application du produit et du type de surface qui est préparée :

  • Sur un béton neuf : ce type de surface présente des « micro-trous » inhérents à ce matériau, qui ne sont pas toujours visibles à l’œil nu. Il est important de bien les combler dès le départ. Ici, une application minutieuse de l’enduit est indispensable, de manière à bien faire pénétrer le produit dans ces petites cavités. Cela permet d’éviter ainsi, que l’air présent dans ces creux ne soit comprimé et ne crée ces fameuses cloques au niveau de l’enduit.
  • Sur un fond déjà peint à rénover : il s’agit cette fois d’un fond qualifié de « bloqué », qui ne « boit » pas l’eau de l’enduit. L’eau doit donc trouver une autre façon de ressortir. C’est pourquoi, lorsque l’on applique un produit de préparation sur ce type de surface, avant une nouvelle mise en peinture, des micro-capillaires de forment au niveau de l’enduit. C’est-à-dire des tout petits canaux invisibles à l’œil nu, qui permettent d’évacuer l’eau au moment du séchage de l’enduit. C’est un grand classique, particulièrement pour les enduits pate. Si l’applicateur ajoute une 2e couche d’enduit avec un peu d’épaisseur, sans bien ratisser et donc sans remplir ces micro-capillaires, là aussi, des bulles d’air comprimé vont se former et donc faire cloquer l’enduit.

 

Comment éviter au maximum que mon enduit cloque ? Comment corriger s’il y a quand même des bulles ?

 

Pour éviter au maximum qu’un enduit cloque, notamment sur un fond bloqué, qui limite donc l’évacuation de l’humidité, la meilleure prévention consiste à bien ratisser la première passe et d’appliquer une 2e couche très fine. Le phénomène de bullage sera ainsi limité.

Surtout, il est indispensable de ne pas aller trop vite ! Il est plus que recommandé de respecter les temps de séchage indiqués.

Si malheureusement, l’enduit cloque malgré toutes les précautions prises, ce qui peut arriver, il faut réaliser ce que l’on appelle un égrenage : c’est-à-dire, gratter les bulles avec une lame à enduire. Ceci, pour ensuite appliquer une 2e couche d’enduit très fine, et bien serrée.