En 2020, TOUPRET se réinvente, Je découvre

5 choses utiles à savoir sur le Formaldehyde

La qualité de l’air intérieur est le grand chantier de ces prochaines années dans le bâtiment. Parmi les substances qui polluent majoritairement nos habitations et les lieux publics, on trouve le formaldéhyde.

Le formaldéhyde, c’est quoi ?

Composé Organique Volatile (COV), le formaldéhyde est essentiellement commercialisé sous forme de solution liquide. A température ambiante, il devient un gaz invisible, incolore, inflammable, piquant et irritant.

 

Où se cache-t-il ? 

Historiquement, ce que l’on sait du formaldéhyde est qu’il provient notamment des fumées (tabac, bougies, cuisinières à gaz), des meubles et matériaux de construction, des résines, des colles et des liants des bois agglomérés, des plaques de plâtre, des peintures et vernis, les moquettes et les textiles...
Le formaldéhyde est absorbé et « relargué » progressivement dans l’air durant une période plus ou moins longue.

Aujourd’hui, les industriels se mobilisent pour proposer des solutions et des matériaux plus vertueux.

 

Exposition passive et professionnelle… Quels risques pour votre santé ?

Le formaldéhyde est irritant pour les yeux, le nez, la gorge et les poumons. Selon sa concentration dans l’air ambiant intérieur des habitations, il peut provoquer des maux de tête, des nausées, des diarrhées, des crises d’asthme.
Les conditions d’expositions prolongées des professionnels des industries ou de l’artisanat agricole, médicale, cosmétique, du bâtiment, le classe comme agent cancérogène du groupe 1B (cancérigène pour l’homme – cancer du nasopharynx, reconnu maladie professionnelle)

 

Est-il interdit en Europe ?

Le formaldéhyde a été officiellement interdit dans l’Union européenne, par la décision 2007/442/CE. Les différents pays européens ne peuvent donc plus autoriser de nouvelles mises sur le marché de produits contenant du formaldéhyde. Toutefois, un délai dérogatoire avait été accordé afin de donner aux industriels le temps de lui trouver un substitut.

Depuis, au titre du règlement européen 2018/675 du 2 mai 2018 sur les produits chimiques « REACh », le formaldéhyde a été intégré à la liste des substances soumises à restriction. Non seulement, il ne pourra plus être mis sur le marché mais ne pourra plus être utilisé en tant que substance ou constituant d’autres substances dans des mélanges destinés à être vendus au grand public, au delà des seuils qui seront fixés ultérieurement.

Cette restriction sera effective au terme de l’examen en cours de tous les usages du formaldéhyde par l'Agence Européenne des Produits Chimiques (ECHA) et s’appliquera au plus tôt le 1er décembre 2019.
Parallèlement et conformément au droit européen et aux recommandations de l’OMS, la France, via l’ANSES, a soumis un projet de décret de Valeurs Guides pour l’Air Intérieur (VGAI), destiné à prévenir et à limiter le niveau de concentration de polluants dans un espace donné.

Deux seuils ont été fixés qui visent plus particulièrement les matériaux de construction, d’aménagement et d’ameublement : 

  • à compter du 1er janvier 2018 : 30 μg/m3 dans les locaux de certains Etablissements Recevant du Public (ERP), écoles, crèches, établissements sanitaires, établissements sportifs couverts,
  • à compter du 1er janvier 2023 : 10 μg/m3 pour les expositions de longue durée auxquelles sont notamment soumis les professionnels.

Notons que ces valeurs sont inférieures à la valeur-guide de 100 µg/m3 recommandée par l’OMS. 

 

Quelles alternatives dans le bâtiment ? 

Nous proposons la solution SANEO® : une gamme d’enduits qui purifie l’air intérieur en détruisant jusqu’à 100% des molécules de formaldéhyde.

Le principe actif de SANEO® transforme le formaldéhyde en des molécules inertes et inodores, sans altérer les qualités des enduits.
Cliquez ici  : Pour découvrir comment fonctionne le principe SANEO®,

Les produits dépolluants TOUPRET pour les professionnels sont :

et pour le grand public :